Wint'Ice

Forum Test
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soren Reiki/Kenshin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wyl Tsadokiel

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 22

MessageSujet: Soren Reiki/Kenshin   Mar 28 Juil - 10:43

(METTRE UNE IMAGE COOL ET BADASS)

(METTRE ICI UNE MUSIQUE COOL ET BADASS)

(POLICES A VOIR)


Nom : Kenshin/Reiki
Prénom : Soren, Krom
Sexe : Masculin
Âge : 32 ans
Personnage sur l’avatar : Sol Badguy, de la série Guilty Gear
Statut : Dresseur
Région de départ : Kanto
Sprite :


Mon Physique :

Hein ? Tu me demandes de me décrire physiquement ? Ben ça se voit pas ? J’suis grand, beau, musclé, j’ai un sourire qui fait fondre les femmes, des yeux bleus comme la mer par un jour de mauvais temps, une grosse bi… ouais non, raye ça, j’crois pas qu’on puisse dire ce genre de trucs ici. Plus de détails ? Mais tu veux faire un roman ou quoi ? Faut que ça fasse au moins dix lignes ? Bon ben j’veux bien, mais j’promets rien…

Donc, comme j’l’ai dit tout à l’heure, je suis grand. Genre VRAIMENT grand. Un mètre quatre-vingt-seize, la dernière fois que j’me suis mesuré. Ouais, ça a la classe et y a personne pour te déranger quand tu veux regarder un truc alors que t’es dans la foule, m’enfin c’est pas hyper pratique non plus. T’aimerais toujours te baisser quand tu passes une porte ? Non ? J’m’en doutais. En plus, t’es facilement repérable, surtout avec la carrure que j’ai. Ouais, j’suis super musclé, j’peux soulever plein de trucs hyper lourds, la dernière fois, j’me suis amusé à porter un Chartor sur cinq kilomètres. En même temps, faut dire que depuis le temps que j’me trimballe ma grosse claymore de-la-mort-qui-tue que m’a donné mon paternel (on s’la transmet de génération en génération dans ma famille depuis six-cent-quarante-sept ans. Vise un peu l’héritage !) ça fait les muscles. Autant dire qu’à la plage, j’ai la côte (t'as compris ? Hein, hein ? RIS A MA BLAGUE!), surtout avec cette grosse tignasse brune qui me sert de coupe de cheveux. Me demande pas comment j’fais pour avoir une coupe pareille, parce que j’me coiffe pas. Ou alors on peut appeler ça la coupe du « j’viens d’me réveiller, et alors ? ». C’est stylé comme nom, faudrait que j’le note quelque part, tiens. Bref, j’ai la côte… avec beaucoup d’hommes, étrangement, alors que ce serait plutôt les femmes que j’aurais dans ma ligne de mire. Tu crois que c’est à cause de mon tatouage dans le dos ? Celui qui représente une épée qui transperce un Drakkarmin en plein cœur ? Tu crois qu’ils y voient un message sulib… Attends, sublinim… Un message caché ? Ou alors, c’est juste que les demoiselles m’évitent parce qu’elles croient qu’j’ai l’air d’un gros dégueulasse ? Pourtant, l’hygiène, dans ma famille, c’est sacré ! (Ouais, j’parle pas mal de mes vieux, on y r’viendra après.) Ma mère m’a toujours dit : « Si tu veux pas finir rasé, tu t’laves les ch’veux comme il faut ! » et depuis, j’le fais sans arrêt. En même temps, quand ta vieille te menace de te raser avec l’épée familiale, tu fermes ta gueule, tu vois c’que j’veux dire ? Le pire, c’est qu’je fais des efforts : j’me rase souvent, j’essaie de bien m’habiller… Tiens en parlant de ça, si y’a bien un  truc que j’adore, c’est le cuir : blouson en cuir sur un T-shirt blanc ou noir en général (sauf en été, j'mets que le blouson, fait trop chaud faut pas déconner !), slim en cuir, bref, tu vois le topo. J’pense pas être un pervers pourtant, j’bave pas devant n’importe quelle bombasse à gros seins, enfin, pas d’vant elle…
C’est bon, on les a tes dix lignes ? On a fait plus, sérieux ? Comment j’suis trop balèèèèèèèze ! Bref, on passe à la suite.


Mon Mental :



Bon alors, après le physique, le mental, c’est ça ? Bon ça, ce s’ra plus simple, j’pense. Alors déjà, la première chose à savoir sur moi, c’est que j’suis un fervent défenseur de la justice. Ouais, parce que le mal c’est pas bien et le bien c’est pas mal ! (Ca aussi j’devrais l’noter, tiens, elle en jette cette phrase.) Si tu piques le goûter d’un môme devant moi, que t’aides pas une mémé à traverser la rue ou que tu harcèles une demoiselle parce que tu veux son numéro, toi et moi, on va pas être copains. Remarque, si tu m’abordes et que j’me suis levé du pied gauche, on s’ra pas copains non plus. J’pourrais t’dire un truc cassant qui te ruinerait le moral et ce s’rait dommage. Mais une fois qu’on me connaît et qu’on est potes, j’suis doux comme un agneau, y a pas de souci là-dessus. Et avec les enfants, j’suis un vrai papa ours. J’crois qu’c’est dû à la manière dont mes parents m’ont éduqué. Faut dire qu’j’ai eu d’la chance d’avoir des parents comme les miens, qui m’ont appris à être humble, à toujours être partant pour la déconne et à voir la vie du bon côté. Faut dire que vu les temps qu’on s’tape en ce moment, c’est le genre de truc qu’il faut savoir transmettre à la jeunesse. Bon après, ils m’ont appris aussi plein d’autres trucs hein, genre être serviable et tout c’que font les bons samaritains, même si y a deux ou trois p’tites choses qui sont passées par une oreille et ressorties par l’autre. J’aurais juré me souvenir que ma mère – paix à son âme d’ailleurs, c’était une sainte, j’comprends toujours pas pourquoi on l’a pas canonisée – a voulu m’apprendre à ne pas parler comme un poissonnier et à être gentleman, mais faut croire que j’suis une cause perdue pour le coup ! Enfin, y a quand même un truc que j’aime pas trop dans la famille, c’est cette manie de donner Krom en deuxième prénom pour les garçons et Tsubaki pour les filles. J’sais bien que c’est la tradition et que c’est en hommage aux membres fondateurs du clan, mais quand tu t’pointes à la Mairie pour te faire faire ta T-Card et que tu dois donner ton nom complet – surtout qu’en plus, c’est écrit avec un K, donc forcément les fans de Conan le Barbare vont me l’écorcher en écrivant avec un C – ben t’as pas l’air con… Je sais bien que c’est la tradition mais quand même…

Hein ? Des défauts ? C’est quoi ça ? Non j’déconne, bien sûr qu’j’ai des défauts. Le plus gros, c’est que… ben… J’suis un peu couillon, j’l’avoue. Quand j’pige pas un truc, faut vraiment prendre le temps d’m’expliquer parce que j’suis vraiment pas doué quand il s’agit d’faire fonctionner mes neurones. Et du coup, vu qu’je sais pas réfléchir, ben j’me pose le moins d’questions possibles et j’fonce dans l’tas. Ouais, c’est débile, mais ça veut pas dire que j’suis né d’la dernière pluie, attention ! J’ai beau ne pas être très futé, je sais quand on veut m’entourlouper, et ça, tu risquerais d’le regretter, c’est moi qui te l’dit. Sauf si c’est une fille. Faut dire que j’y pige que dalle aux filles. J’ai l’impression qu’elles ont une espèce de langage codé qu’j’arrive vraiment pas à déchiffrer. Et forcément, après, elles disent que j’suis pas mature et que j’ai des manières de rustre et blablabla... ‘Fin bref, on est pas là pour parler de ça. Ah ouais, un autre truc aussi, j’pense que ça s’remarque mais j’suis vraiment pas fait pour les grands discours, j’ai pas l’âme d’un mec qui sait rassembler les gens en faisant de la parlote tu vois ?

Qu’est-ce que j’pourrais te dire d’autre ? Ah tiens, ça s’voit peut-être pas à cause de ces biceps, de cette carrure ultra virile et de ce charisme ravageur – chut, il parait qu’y a des jolies filles ici, fais semblant d’être dans le délire ! – y a des trucs dont j’ai hyper peur. Encore les araignées ça fait flipper mais je gère à peu près, les trucs visqueux et rampants je commence à bien crier comme une petite fillette, mais surtout, SURTOUT, j’ai horreur des FRUITS ET LEGUMES ! Bordel de merde. Comment on peut bouffer des trucs pareils ? Dès qu’je vois l’ombre d’un haricot vert ou d’une pomme, ça y est, j’perds les pédales et j’me mets en boule dans un coin. Mais mis à part ça et les trucs dont je déteste que j’ai cité un peu plus haut, j’adore plein de trucs aussi. Bon, ça doit se voir, mais je suis un gros viandard, j’adore tout ce qui est fait à base d’Ecrémeuh ou de Rémoraid, surtout avec une bonne sauce barbecue. Sinon, un de mes passe-temps favoris quand je pratique pas l’épée et que je fais pas des séances de sports, c’est de trouver des répliques pour mes entrées fracassantes ? Comment ça tu piges pas ? Attends, j’vais t’expliquer, on a rempli suffisamment de lignes là ? On en a fait quarante-cinq ? Comment je gère !


Mon histoire :


Déjà, pour mieux comprendre pourquoi j’ai décidé d’partir à l’aventure et comment j’ai rencontré mon Pokémon, faudrait déjà que j’te parle de mon clan. Moi, j’fais partie du clan Reiki, une famille qui r’monte à la fondation d’Rosalia et de l’ufini… de l’unifition… ‘Fin c’qui a fait que Johto a cette tronche-là quoi. Ouais parce qu’avant, c’était plein de p’tites factions qui se faisaient la guerre et qui volaient ses voisins hein, c’était pas mignon tout plein à l’époque. Et parmi eux, y avait la famille Reiki, qui comptait dans ses rangs un mec qui s’appelait Ryofu et qu’on disait être un des meilleurs guerriers de la région. Pour te dire, on a r’trouvé une estampe à la maison où on le voit battre dix mecs en armure à la fois alors que lui, il avait juste une canne à pêche à la con. Tu saisis l’délire ? Mais pour autant, le gars était loin d’être une lumière, et c’est pour cette raison qu’il avait une sœur, qui s’appelait Renshi, qui le conseillait dans ses décisions et s’occupait de tout ce qui était politique et tout le tralala. Seulement, malgré son aide, ça l’a pas empêché de se faire empoisonner par le chef du clan de l’époque, Ryubi, qui a vu en lui une menace à son autorité. Tu m’diras, avec la force qu’il avait, il aurait pu faire qu’une bouchée de ce gringalet donc c’est normal – même si le poison c’est pour les lâches, mais on est pas là pour parler d’ça. Et c’est là qu’arrive la partie sympa. Alors que Ryofu avait encore que quelques jours à vivre, un étranger du nom de Krom s’est pointé en demandant si quelqu’un pouvait l’héberger, ce que Renshi a fait, et là, entre les deux, ça a été le coup d’foudre. ‘Fin, il parait, mon histoire, elle remonte à six siècles et demi donc y a peut-être des trucs un peu exagérés. Et quand Ryofu a vu ça, il lui a dit : « Si tu me trouves un antidote, tu auras ma bénédiction pour épouser ma sœur. » Mais le hic, c’était que pour faire l’antidote, il fallait cueillir une fleur qu’on pouvait trouver que chez les Sanada, un clan ennemi qui vivait dans c’qui est maintenant Acajou. Alors Krom s’est pointé là-bas et il a fait part de sa requête au chef Yukihiro – sans mentionner qu’il venait de la part des Ryubi – et celui-ci lui a répondu que s’il parvenait à battre son meilleur guerrier, il lui donnerait la fleur. Sauf que ce qu’il avait pas dit, c’est que ce guerrier, ben c’était un Mackogneur, et que malgré sa claymore qui déchire, Krom s’est fait désarmé en deux secondes et il s’est mangé des mandales dans la gueule par paquets de dix ! Mais il pouvait pas abandonner alors que tout le monde comptait sur lui, alors il s’est relevé, il a glissé sous les jambes du Pokémon, l’a fait tomber avec un coup de latte bien placé, a récupéré son épée et l’a pointé vers sa gorge pour l’empêcher de se relever. Et depuis ce jour, Krom s’est rendu compte que ce qui l’avait fait tenir jusque-là, c’était son amour pour Renshi et pour la justice, et c’est ça qu’on essaie de faire passer dans les générations suivantes.

Bref, tu te doutes de la suite, mais tu vas me demander c’que ça a à voir avec moi. Ben jusqu’à il y a très peu d’temps, j’écoutais un peu tout ça d’une oreille distraite en fait. J’préférais faire le con à l’école – sans être méchant hein, attention ! – et au final ça m’a conduit à être un vulgaire prof de sport à l’école de Jadielle sans trop d’avenir, d’après mes parents. Ça a fait que j’me suis fâché avec eux et que j’ai coupé les ponts avec eux. Jusqu’au jour où on a essayé de piquer mon épée. Quand j’me suis rendu compte qu’elle était plus là, ça a fait « tilt » dans ma tête. Déjà parce qu’une relique pareille, ça fait un paquet d’pognon, mais surtout parce que j’avais perdu la dernière chose qui me rattachait à ma famille et à ses principes. Et même si on s’était engueulé, j’me suis rendu compte qu’au final, j’les aimais quand même, et je voulais pas les décevoir. Alors j’ai rattrapé ce connard dans la Forêt d’Jade et là…


POW ! PAF ! BOOM ! WHAM !


Allongé en trente secondes à peine. Faut dire que s’trimballer avec une épée de quatre kilos pendant longtemps quand t’as pas l’habitude, tu t’fatigues vite. Seul’ment, j’voyais bien à ses fringues que c’était pas un voleur de base. En même temps, qu’est-ce qu’il foutrait d’un truc pareil si c’était qu’un p’tit voyou à la con ?

« Pour qui tu travailles ? » ai-je demandé de ma douce voix de crécelle, en le menaçant de lui trancher la gorge.

« C-C’est bon, j’vais parler, me fais pas d’mal. » a-t-il supplié. « Il s’appelle Ryubi, c’est le chef de la Triade d’Argenta ! »

J’ai emmené ce bouffon au commissariat, puis j’suis rentré, et c’est là que ma caboche a commencé à cogiter. Ryubi… Genre, le Ryubi ? Si c’est le cas, alors voilà pourquoi il en voulait à mon épée. Il connaît sa valeur, il sait que c’est un symbole de paix et de justice. S’il s’en empare, il en fera un instrument de mort, et il détruira tout ce en quoi mon clan. Et ça, j’peux pas le laisser passer. Je f’rai honneur à ma famille, quitte à d’voir voyager à travers tout Kanto pour rétablir l’ordre, comme Krom l’a fait à son époque.

Mon nom est Soren Krom Reiki. Et ceci est mon histoire. Bordel, comment ça l’fait !





MON POKEMON :




Starter : Salamèche
Surnom : Nova
Nature : Téméraire
Sprite :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Soren Reiki/Kenshin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wint'Ice :: Wyl Tsadokiel :: Fiche Personnages :: Master Poké-
Sauter vers: