Wint'Ice

Forum Test
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Code RP ∫ Dylan Suzuhira V4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wayke
× SamurAdmin ×
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 22

MessageSujet: Code RP ∫ Dylan Suzuhira V4   Mer 1 Avr - 23:49



La fabuleuse histoire d'un royaume



Adossé sur le bastingage de façon plus ou moins confortable, tu n'ose pas regarder ni la mer ni les cieux. Alors que l'un est sombre, recouvert d'épais nuages sinistres et menaçant, l'autre est tout aussi sombre et d'autant plus déchaîné. Les courants et les vagues rendent votre voyages assez désagréable si on ajoutait à cela les gouttes de pluies qui tombaient par intermittence, certes de façon assez légère, mais tout cela créait une humidité assez inconfortante. Tes blessures étaient encore rouges, voir brunes pour certaines que les saletés avaient entreprises de squatter, et tu étais... totalement épuisé. L'adrénaline, l'énergie du moment, tout ça était derrière toi. Là, tu étais assis au sol, sentant les mouvements du bateau et espérant que ce voyage finisse rapidement. Tu adorais voyager, en mer ou sur terre, mais le tangage : très peu pour toi. Ta guitare sur tes jambes, tu jouais machinalement quelques notes très peu rythmées, tu étais perdu dans des pensés et ta mains jouait d'elle-même; des sons secs et courts. Quelle allait être la suite des choses ? Ce Guériaigle géant n'était plus un soucis, mais le ciel ne s'était pas éclaircit que pour ça. Ambre était en possession de la plaque, mais votre avenir n'était pas garanti pour autant... Tu ne voulais pas y penser, tu n'a jamais chercher à voir trop loin... Vous verriez bien.  C'est le son de la voix de ton nouvel ami ainsi que son rire caractéristique qui te fais ouvrir les yeux, tu joue une dernière note aiguë avant d'arrêter complètement. Tu lève la tête, tes yeux fatigués et tes lèvres molles ne te font pas honneur en ce moment.  Tu réussi tout de même à sourire un peu, à rire l'espace d'un instant face à cette histoire de monstres marins. Il n'y avait qu'Aekyel pour rigoler en de tels moments. Tu te frotte la nuque avant de te lever, tenant le manche de ta guitare d'une seule main, faisant traîner la caisse sur le pont du bateau.

T'a raison, il ne faut pas trop traîner, si on ne veux pas finir nos vie dans le ventre d'un Wailord en mangeant ce que la bête voudras bien ingurgiter...

Ça te rappelait un compte que tu avais déjà lus plus jeune et t'imaginer toi et Aekyel, naufragés dans le ventre d'un Wailord, te faisait rire somme toute, mais si ça devrait arriver là tu serais bien mal tout de même. Tu range ta guitare dans son étui en mauvais état à la vue de la terre ferme en approche. Cette petite blague t'avait détendue et tu avais retrouvé un semblant de sourire. Quand il se retourne finalement vers toi, cessant de reluquer l'horizon, tu lui souris également de toute tes dents. Si cette épopée aura été utile à l'humanité, tant mieux, mais pour toi ce qui comptait le plus c'était que tu t'étais fait de nouveaux amis, et ça, ça valait bien plus que le salut de l'univers... (Un peu inconscient ? Oui, sûrement.) Tu avais hâte de voir où il t'emmènerait maintenant, un cirque ça devait quand même être super sympa ! Avec pleine de belles couleurs vives, de trucs fantastiques, de choses drôles et de choses joyeuses. Tu avais vraiment hâte de voir tout ça et de rencontrer les gens qui y travaillaient, peut être que d'autres aussi y habitait de façon permanente ? Tu n'étais pas sédentaire, mais tu aimais bien voir toute sorte de façon de vivre ! Faire de nouvelle rencontres étaient toujours enrichissant et excitant, et bien que les circonstances actuelles soit un peu... graves... tu te disais que ça n'empêcherait pas de faire ami-ami pour autant.

L'embarcation se stoppe finalement, vous aviez touchés terre. Aekyel descend en premier, bien plus pressé que toi visiblement, ou encore c'était seulement que tu n'avais juste plus la force d'être pressé. Les mouvements et l'expression de ton ami te fit rire quelque peu encore, on aurait dit qu'il venait d'être libéré de milles chaines ! Tu l'aurais bien accompagné, mais tu étais fatigué et ta guitare devenait lourde à la longue. Yume marchait à tes côtés, elle aussi avait vue de meilleurs jours. En temps normal elle serait sur une de tes épaules, mais là elle voyait bien que tu n'était pas dans ton assiette toi non plus et donc préférait s'en abstenir malgré tout, elle avait autant de considération pour toi que tu en avait pour elle, c'était touchant. Aekyel t'informe alors que la marche ne devrait pas durer plus d'une dizaine de minutes, ça c'était de la bonne nouvelle ! Non pas que tu n'aimais pas marcher - bien loin de là - mais... voila quoi. Et la dernière remarque sur le fait de ne pas s'inquiéter te surpris, pourquoi tu t'inquiéterais ? Tu haussas les épaules, autant oublier. Tu rattrapas le jeune homme qui t'attendais visiblement, arrivant à sa hauteur tu lui souris et lui lançât un petit clin d'œil rapide.

Merci encore de m'inviter chez toi, c'est vraiment apprécié tu sais... Je tâcherais de te renvoyer la pareil un jour !

Tu levas ton pouce dans les airs, comme pour signifier qu'il pouvait compter sur toi. Tu lui revaudrait ça, tu ne pouvais certainement pas prochainement le faire, mais tu trouverais bien un truc. Autant de gentillesse ne pouvais être ignorée par ton côté généreux. Ce n'était que partie remise. Vous finissez finalement par arriver dans une zone parsemée de plusieurs tentes dressées visiblement de façon temporaire. Au centre, un grand chapiteau qui donnait plus un air lugubre qu'autre chose avec l'ambiance du moment. C'est vers celui-là que le noir te guidait d'ailleurs. Tu voyais qu'Aekyel semblait un peu apeuré, hésitant à ce moment-là. Il était de retour chez lui, ne devait-il pas sautiller de joie et accourir à l'intérieur pour retrouver tout le monde ? Ce n'était pas supposé être comme ça des retrouvailles ? Tu pose ta main derrière l'épaule de ton ami, silencieux. Tu lui donne le courage dont il semble manquer sans que tu ne sache pourquoi, mais les raisons importaient peu : le geste était là. Il entre, finalement. Il écarte le tissu et se glisse à l'intérieur dans le silence. Tu t'attendais à des exclamations de joies et tout ce qui allait avec; mais non, rien, le silence total une fois de plus. Tu soulève alors toi-aussi le couverture, insérant ta tête à l'intérieur de l'endroit faiblement éclairé mais suffisamment pour ne pas laisser trop de zone d'ombre. Il n'y avait personne - non tu te trompais - il y avait quelqu'un. Quelqu'un refermé sur lui-même au centre de la sale. Une personne aux cheveux blancs contrastant énormément avec le look d'Aeyel. L'homme lève la tête d'un coup, comme dans les films d'horreur, de quoi te faire faire un léger saut. S'en suit une scène de retrouvaille larmoyante et muette à laquelle tu assiste discrètement, encore positionné entre le dehors et le dedans du chapiteau. Puis tu entend sa voix, une voix bien unique que tu ne saurais qualifier avec des mots - et des mots tu en connaissais il ne fallait pas croire. Cette accolade, bien que ne te concernant pas, te faisait chaud au cœur et une larme perlas à ton œil... C'était plus fort que toi. Tu en profite pour entrer complètement dans la place, faisant attention à laisser retomber la couverture sans faire de bruit.

Et là, tu fige.

L'homme te regarde. Te fixe de ses deux yeux bien ronds. Tu es tétanisé, tu sentais que ta présence ici était aussi inattendue que désapprouvée. Que dire, que faire ? L'expression du jeune homme couplé à ses cheveux en bataille ne lui donnait pas un air des plus agréable et encore moins doux... Et ses vêtements, ses... ses trucs rouges sur le visages... Tu ne voulais pas être méchant, mais il faisait peur, vraiment. Mais tu devais avouer que ça allait de pair avec Aekyel comme style, très différent mais quelques peu ressemblant en même temps. Devais-tu ressortir immédiatement ? T'excuser de tu ne savais trop quoi ? Te présenter ? Tu ne t'attendais pas à être accueilli de cette façon, tout ça était bien étrange... et désagréable. Il ne prit même pas la peine de te demander à toi, s'informant directement auprès d'Aekyel... Non, il n'avait pas à te présenter, si ? Tu pouvais très bien le faire tout seul, comme un grand. Tu gloussas et prit le risque de t'avancer aux côtés d'Aekyel, souriant comme tu le pouvais avec le stress qui montait peu à peu dans ton corps, tes jambes commençaient même à trembler pour dire !

Salut... ! Tu tentais de rester naturel. Je m'appelle Dylan... Dylan Suzuhira... ! Non, c'était raté, c'était totalement raté. Tu avais été bien trop hésitant, on ressentait bien ton malaise et ta peur dans ta voix, bien joué. C'était tout, sauf naturel.


_________________

(c)Wint'Ice


Dernière édition par Wayke le Mer 21 Oct - 9:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wayke
× SamurAdmin ×
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Code RP ∫ Dylan Suzuhira V4   Mar 6 Oct - 14:01



Dans ta loge, tu caresses tes deux Pokémon félins. En face, Rubyka est assise sur une petite chaise en bois, vous attendez tout deux que ton tour arrive. Tu es dans la cour des grands cette fois Dylan, tu es sûr que ça va aller ? La catégorie deux, ça ne te fait pas peur ? Tu ris, un rire clair et sans retenu. Mais non, pas du tout voyons. Un concours reste un concours, un moment où je peux faire partager ma joie avec le public, je ne stresse pas sur le jugement tu le sais bien. La fillette aux cheveux argentés hoche la tête, plus ou moins convaincue. Allez, ça va être à moi, tu peux aller t'installer dans la salle maintenant, on est prêts ! L'Évoli sur ton épaule approuve d'un petit cris caractéristique à sa race, de même pour la Skitty à tes pieds. Bien que tu sois effectivement passé en catégorie deux avec ton dernier concours, tu n'as pas plus le trac que les autres fois d'avant; tu n'es pas là pour le ruban après tout, tes ambitions sont toutes autres et bien moins ambitieuses.




Les lumières s'allument toutes d'un seul coup dans un grand éclat qui surprend tout le monde au moment où la musique démarre en arrière-plan, de quoi attirer toute l'attention du public s'il n'était pas encore totalement attentif. Sur la scène illuminée, on remarque tout de suite des installations rappelant une course d'obstacles : des ponts suspendus, des filets d'escalades, des escaliers à plateformes distantes, des barres de sauts, des murs, une plateforme tournante, un petit bassin d'eau fait en long et bien d'autres ! Sur le mur du fond un grand écran affiche 00:00:00 : un chronomètre de toute évidence. Tu t'avances sur scène, équipé de lunettes fumées comme seul accessoire, le reste de ton habillement se compose d'un jean et d'une veste bleu marine. Un micro dans une main, l'autre présente les installations derrière toi. Bienvenue mesdames & messieurs à cette nouvelle édition du Pokéfélidé ! Ce jeu de parcours où s'affrontent deux challengers ! Les règles sont simples, celui qui parviendra à faire tout le trajet le plus rapidement sera vainqueur ! Tu prends un ton un peu plus grave pour ce discours en tant que présentateur ainsi qu'un air plus assuré et tu prends soin de bomber le torse. Ça ne te ressemble pas, mais c'est pour le jeu. Laissons maintenant place a la championne en titre de ce jeu, celle qui est invaincue depuis le tout début ! Yume ! C'est alors que ton Évoli accourt sur scène, fait un tour autour de toi et s'assoit à tes côtés, le visage tout heureux. Notre championne en est à sa septième victoire de suite ! On espère que sa performance d'aujourd'hui sera aussi bonne que les dernière fois ! Un mot avant de débuter, Yume ? Tu te penches et portes le micro au niveau de l'Évoli. Li ! Si certains s'attendaient à une réponse compréhensible, ils ont bien été bluffés ! Ah ah, gardez-ça pour l'arrière scène ! Vous êtes en direct quand même ! Tu ris dans le micro, bien sûr personne n'a compris et on voit bien que tu racontes n'importe quoi ! Mais l'humour semble bien passer au vu des rires du public. Je vais donc laisser place à notre participant, on lui souhaite tous bonne chance ! Tu t'éclipses alors dans les coulisses en retirant ces lunettes, jouer ce rôle est quand même bien marrant. C'est maintenant à ton Évoli de jouer. L'Évoli prend place sur la ligne de départ qui se trouve en bas d'un escalier, sa queue bouge dans tout les sens, on sent qu'elle est prête à partir.

3 ! 2 ! 1 ! ... GO !


Et elle s'élance, montant les marches trois par trois ! On voit que le chronomètre au fond a commencé à compter le temps. Une fois en haut de l'escalier d'une trentaine de petites marches, elle doit sauter sur des plateformes de bois soutenues dans les airs pars des fils accrochés au plafond. Après quelques secondes pour trouver le bon timing, elle saute sur la première île volante ! Celle-ci bouge sous l'impact, elle doit maintenant sauter sur la suivante à partir de ce sol en mouvement, ce n'est pas facile ! Mais elle y arrive et reprend rapidement son équilibre, un dernier saut et elle sera de retour sur une surface stable. Quand l'île est au plus près, elle saute et atterrit sans problème sur la surface qui mène au prochain obstacle : une poutre de bois pas très large. Sans hésitation, elle s'élance dessus. Mais ce parcours n'est pas sans surprise, car tu ressors des coulisses avec cette fois-ci un masque de catcheur et muni d'un fusil à eau ! Tu tires dans les airs, tentant de toucher l'Évoli pour la déconcentrer. Et si jamais elle tombait, il y a plus bas un filet de sécurité, il n'y a donc aucun danger dans ce jeu. Elle esquive tout tes jets et traverse la poutre avec succès, tu mimes des gestes de frustrations exagérés - faisant rire quelques jeunes dans la salle - avant de retourner dans les coulisses, vaincu. L'Évoli arrive maintenant sur une toupie géante, elle doit la traverser en longueur, mais il ne suffit pas de rester sur la surface inclinée qui tourne : il y a des poutres en mousses qui sont là pour la faire tomber, et coordonner ses sauts sur une surface inclinée en mouvement n'est pas facile, mais elle y arrive sans se faire toucher une seule fois. Elle passe à la prochaine épreuve ! Elle doit courir le long d'un mur vertical qui se trouve face au public. Elle prend un élan et... elle part en flèche ! Sa vitesse est phénoménale ! Elle réussit à traverser le vide en une seconde à peine, elle récolte quelques applaudissement du public pour cette performance. Elle est bientôt à la fin du parcours ! Plus qu'à grimper ce filet, ce qu'elle fait en usant de ses pattes et de sa petite bouche, puis une fois en haut, elle saute sans hésiter dans le bassin d'eau qu'elle traverse à la nage. À l'extrémité, on peut voir une plateforme où se trouve un gros bouton rouge que l'on devine être la fin du parcours. Le suspens est à son comble, c'est sa dernière ligne droite ! Elle sort de l'eau et fonce tête baissée sur le bouton. Un son sourd signifiant la fin du parcours se fait entendre et le chronomètre s'arrête. 03:23:02 3 minutes, 23 secondes et 2 centièmes.

De nouveau muni de tes lunettes fumées et de ton micro - ton déguisement de présentateur - tu retournes sur la scène en ouvrant une barrière qui te permet de rejoindre l'Évoli sur la dernière plateforme. Et c'est un nouveau record ! 1 secondes et 15 centièmes de moins que la dernière fois, Yume est toujours au top de sa forme ! Tu t'accroupis pour lui prendre la patte et la lever dans les airs comme un arbitre qui annoncerait un vainqueur à la boxe. On l'applaudit bien fort ! Dans la salle, le public participe et applaudit l'Évoli qui est toute fière de sa performance. Après quelques secondes, celle-ci sort de la scène et tu retournes devant les installations, au premier-plan. La première musique rejoue en fond pendant ce court moment.

Maintenant, c'est au tour de notre challengeur ! C'est sa toute première fois au Pokéfélidé ! J'ai nommé, Sachiiii ! Ta petite Skitty sautille jusqu'à toi, très souriante. Alors Sachi, êtes-vous stressée de participer pour la première fois au Pokéfélidé ? Comment vous sentez-vous ? Tu abaisses le micro à sa hauteur. Un moment de silence. Elle prend quelque secondes durant lesquelles elle reste inanimée avant de répondre. Ti! Cette petite réponse sèche fait encore rire quelques jeunes dans la salle. Oh, on est motivé à ce que je vois ! C'est bien ! Tu l'invites maintenant à se positionner sur la ligne de départ, ce qu'elle fait, toujours aussi enthousiaste. On lui souhaite tous bon courage ! Le public joue le jeu et encourage la Skitty alors que tu retournes te cacher dans les coulisses.

3 ! 2 ! 1 ! ... GO !

La Skitty saute sur la première marche, puis la deuxième et la troisième. Elle les monte une par une et arrive au sommet sans encombre. Devant elle, les îles flottantes. Elle ne semble plus aussi sûre qu'avant, mais elle sait qu'elle ne peux pas reculer. Maladroitement, elle arrive sur la première île qui commence à bouger après avoir reçu le Pokémon. Cela demande un temps d'adaptation à notre Skitty avant de sauter sur la 2éme. En atterrissant on voit qu'elle n'est pas en parfait équilibre et tout le monde retient son souffle, espérant - ou pas pour certain - qu'elle reste sur l'île. Finalement, elle ne tombe pas et saute même sur la surface immobile ! La seconde épreuve terminée, elle passe à la suivante : la poutre. On voit qu'elle n'est pas certaine, elle regarde en bas, aurait-elle le vertige ? Des encouragements du public la convainquent d'y aller ! Elle fait un pas, puis un second. Elle commence à prendre un rythme plus soutenu sans pour autant courir. Mais alors que tout commençait à bien se passer pour elle, ce que tous redoutait arrive : toi avec ton masque de lutteur et ton arme à eau. Le premier jet, tu le tires volontairement devant la Skitty, tu es sûrement trop gentil. Mais elle voit bien que le facteur de difficulté augmente et elle accélère le pas, tu tires maintenant en la visant correctement. Un des jet la touche ! Ce n'est pas un jet puissant, mais l'eau suffit à la déconcentrer et on la voit qui bascule de gauche à droite, va-t-elle tomber ? Tout le monde dans la salle retient son souffle encore une fois, toi également, mais heureusement Sachi se ressaisit au dernier moment et parvient à traverser la poutre ! Les cris de félicitation dans la salle éclatent de plus belle, et toi dans ton rôle de méchant, tu hoches la tête positivement, fier, et t'en retournes dans l'arrière-scène. Devant la toupie géante, elle ne sait visiblement pas comment procéder, le truc tourne dans un sens et les poutres en mousses de l'autre. Pour n'importe qui qui n'est pas habitué, ça peut paraître insurmontable. Elle se jette finalement, atterrissant maladroitement sur la surface inclinée. Dès sa première seconde sur la plateforme tournante, une poutre en mousse la frappe et elle descend à l'extrémité de la toupie, à deux doigts de tomber. S'en sortira-t-elle cette fois ? Tout semble désespéré.  C'est alors que l'Évoli revient sur scène contre toute attente, regardant la Skitty en mauvaise position. Li ! Évo-li ! Li li ! Bien sûr, personne ne comprend dans la salle outre les deux Pokémon, mais on peut deviner par son ton qu'elle semble vouloir l'encourager. La Skitty hoche alors la tête, de nouveau motivée ! Elle se redresse, saute par-dessus une poutre et avance comme elle le peut puis saute de nouveau ! Elle est passée au travers de la toupie ! L'Évoli en bas sautille, tout heureuse de voir la Skitty réussir. Mais ce n'est pas fini, la voilà qui doit traverser le mur, la pauvre regarde encore en bas, visiblement apeurée. Li ! L'Évoli continue d'encourager sa challengeur. Li li ! Cela semble redonner du courage à la Skitty qui hoche la tête, elle se rappelle comment l'Évoli est parvenue à traverser. Prenant un élan, elle part à grande vitesse en imitant la technique utilisée plus tôt par l'Évoli et réussit à traverser le mur de justesse ! Un peu plus et elle tombait, mais ce n'est heureusement pas arrivé. Avec une motivation renouvelée, elle grimpe dans le filet et se jette à l'eau, nageant comme elle le peut. Ça semble pénible, mais elle n'abandonne pas, pas si proche du but. Liiiiii ! Allez savoir si dans l'eau elle peut entendre Yume, mais celle-ci continue de l'encourager malgré tout. Elle sort finalement du corridor aquatique, à bout de force, et s'avance vers le bouton, appuyant son front contre celui-ci en tombant au sol, exténuée.

Le bruit sourd résonne de nouveau, annonçant la fin du parcours. Sur l'afficheur du fond, on peut voir le temps suivant : 07:07:52. Soit environ le double du temps qu'a prit Évoli pour réaliser le même parcours. Toujours en déguisement de présentateur, tu viens rejoindre la Skitty qui est couchée au sol. Toutes nos félicitations pour Sachi ! Ça ne fut pas facile, mais elle est parvenue à réaliser le parcours sans tomber ! Mais hélas, ce n'est pas suffisant... Tu invites l'Évoli à vous rejoindre, ce qu'elle fait en quelques bonds. La vainqueur de cette huitième édition de Pokéfélidé est encore une fois, Yumeeeeeee ! Des confettis pleuvent sur la scène alors que tu lèves le Pokémon dans les airs triomphalement sous des tonnerres d'applaudissement. Pour ce qui est de la Skitty, celle-ci fait profil bas, visiblement déçue. Tu déposes l'Évoli au sol et prend la Skitty dans tes mains, celle-ci affiche une expression de surprise et d'incompréhension. Et félicitation à Sachiiiii ! Elle nous a montré un bon exemple de persévérance ! Tous applaudissent le Pokémon rose, celle-ci regarde la scène, bouche-bée et émue. Elle se met finalement à sourire et à bouger sa queue frénétiquement. L'Évoli te rejoint sur ton épaule, tout jovial également. Nos deux participantes se sont bien amusées, il faut se rappeler que bien que ce jeu soit une compétition, un jeu reste un jeu et tout le monde a le droit au plaisir ! Tes deux Pokémon félins redescendent aux sol, vous vous dirigez vers le centre de la scène, devant les installations. Sur ce, je vous remercie d'avoir regardé cette huitième édition de Pokéfélidé et nous vous souhaitons une très bonne journée ! Les lumières s'éteignent sur vos visages souriants.



Pfoua ! C'était exigent comme prestation celle-là ! Tu sembles exténué, autant dire que tes deux Pokémon se sentent insultés ! C'est pas toi qui a dû faire ce parcours quoi ! Ah ah je rigole je rigole ! Tu les caresses toutes les deux. Vous avez été géniales ! Vous remercierez Kieran de vous avoir montré comment traverser ce genre d'obstacles ! Tu dois beaucoup au cirque, autant pour l'aide au décor que pour l'entrainement de tes Pokémon.




Pokémon utilisés : Évoli (Yume) & Skitty (Sachi)
Attaques utilisées : Vive-attaque par Évoli pour traverser le mur & Photocopie de Skitty pour utiliser la même attaque (Elle regardait l'Évoli depuis les coulisses).

_________________

(c)Wint'Ice


Dernière édition par Wayke le Jeu 8 Oct - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis-Nicolas Bescherelle

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Code RP ∫ Dylan Suzuhira V4   Mer 7 Oct - 22:22



Dans ta loge, tu caresses tes deux Pokémon félins. En face, Rubyka est assise sur une petite chaise en bois, vous attendez tout deux que ton tour arrive. Tu es dans la cour des grands cette fois Dylan, tu es sûr que ça va aller ? La catégorie deux, ça ne te fait pas peur ? Tu ris, un rire clair et sans retenue. Mais non, pas du tout voyons. Un concours reste un concours, un moment où je peux faire partager ma joie avec le public, je ne stresse pas sur le jugement tu le sais bien. La fillette aux cheveux argentés hoche la tête, plus ou moins convaincue. Allez, ça va être à moi, tu peux aller t'installer dans la salle maintenant, on est prêts ! L'Évoli sur ton épaule approuve d'un petit cris caractéristique à sa race, de même pour la Skitty à tes pieds. Bien que tu sois effectivement passé en catégorie deux avec ton dernier concours, tu n'as pas plus le trac que les autres fois d'avant; tu n'es pas là pour le ruban après tout, tes ambitions sont toutes autres et bien moins ambitieuses.




Les lumières s'allument toutes d'un seul coup dans un grand éclat qui surprend tout le monde au moment où la musique démarre en arrière-plan, de quoi attirer toute l'attention du public s'il n'était pas encore totalement attentif. Sur la scène illuminée, on remarque tout de suite des installations rappelant une course à obstacles - J'aurais parlé d'une course d'obstacles, la préposition à ne semble pas pertinente - : des ponts suspendus, des filets d'escalades, des escaliers à plateformes distancées - écartées ? distantes ? - , des barres de sauts, des murs verticaux - verticaux? Ouais, des murs, quoi -, une plateforme tournante, un petit bassin d'eau fait en long et bien d'autres ! Sur le mur du fond un grand écran affiche 00:00:00 : un chronomètre de toute évidence. Tu t'avances sur scène, équipé de lunettes fumées comme seul accessoire, le reste de ton habillement se compose d'un jean et d'une veste bleu marine. Un micro en main - vu que tu utilises l'autre, je dirais un micro dans la main, ou dans une main -, l'autre présente les installations derrière toi. Bienvenue mesdames & messieurs à cette nouvelle édition du Pokéfélidé ! Ce jeu de parcours où s'affronte - s'affrontent, pluriel - deux challengers ! Les règles sont simples, celui qui parviendra à faire tout le trajet le plus rapidement sera vainqueur ! Tu prends un ton un peu plus grave pour ce discours en tant que présentateur ainsi qu'un air plus assuré et tu prends soin de bomber le torse. Ça ne te ressemble pas, mais c'est pour le jeu. Laissons maintenant place a la championne en titre de ce jeu, celle qui est invaincue depuis le tout début ! Yume ! C'est alors que ton Évoli accoure - accourt -  sur scène, fait un tour autour de toi et s'assoit à tes côtés, le visage tout heureux. Notre championne en est à sa septième victoire de suite ! On espère que sa performance d'aujourd'hui sera aussi bonne que les dernière fois ! Un mot avant de débuter, Yume ? Tu te penches et portes le micro au niveau de l'Évoli. Li ! Si certains s'attendaient à une réponse compréhensible, ils ont bien été bluffés ! Ah ah, gardez-ça pour l'arrière scène ! Vous êtes en direct quand même ! Tu ris dans le micro, bien sur - sûr - personne n'a comprit - compris - et on voit bien que tu racontes n'importe quoi ! Mais l'humour semble bien passé - passer - au vu des rires du public. Je vais donc laisser place à notre participant, on lui souhaite tous bonne chance ! Tu t'éclipses alors dans les coulisses en retirant ces lunettes, jouer ce rôle est quand même bien marrant. C'est maintenant à ton Évoli de jouer. L'Évoli prend place sur la ligne de départ qui se trouve en bas d'un escalier, sa queue bouge dans tout les sens, on sent qu'elle est prête à partir.

3 ! 2 ! 1 ! ... GO !


Et elle s'élance, montant les marches trois par trois ! On voit que le chronomètre au fond a commencé à compter le temps. Une fois en haut de l'escalier d'une trentaine de petites marches, elle doit sauter sur des plateformes de bois soutenues dans les airs pars des fils accrochés au plafond. Après quelque - quelques -  secondes pour trouver le bon timing, elle saute sur la première île volante ! Celle-ci bouge sous l'impact, elle doit maintenant sauter sur la suivante à partir de ce sol en mouvement, ce n'est pas facile ! Mais elle y arrive et reprend rapidement son équilibre, un dernier saut et elle sera de retour sur une surface stable. Quand l'île est au plus près, elle saute et atterrit sans problème sur la surface qui mène au prochain obstacle : une poutre de bois pas très large. Sans hésitation, elle s'élance dessus. Mais ce parcours n'est pas sans surprise, car tu ressors des coulisses avec cette fois-ci un masque de catcheur et muni d'un fusil à eau ! Tu tires dans les airs, tentant de toucher l'Évoli pour la déconcentrer. Et si jamais elle tombait, il y a plus bas un filet de sécurité, il n'y a donc aucun danger dans ce jeu. Elle esquive tout tes jets et traverse la poutre avec succès, tu mimes des gestes de frustrations exagérés - faisant rire quelques jeunes dans la salle - avant de retourner dans les coulisses, vaincu. L'Évoli arrive maintenant sur une toupie géante, elle doit la traverser en longueur, mais il ne suffit pas de rester sur la surface inclinée qui tourne : il y a des poutres en mousses qui sont là pour la faire tomber, et coordonner ses sauts sur une surface inclinée en mouvement n'est pas facile, mais elle y arrive sans se faire toucher une seule fois. Elle passe à la prochaine épreuve ! Elle doit courir le long d'un mur vertical qui se trouve face au public. Elle prend un élan et... elle part en flèche ! Sa vitesse est phénoménale ! Elle réussi - -it -  à traverser le vide en une seconde à peine, elle se mérite quelques applaudissement - elle se mérite ? tu veux dire : elle récolte ? - du public pour cette performance. Elle est bientôt à la fin du parcours ! Plus qu'à grimper ce filet, ce qu'elle fait en usant de ses pattes et de sa petite bouche, puis une fois en haut, elle saute sans hésiter dans le bassin d'eau qu'elle traverse à la nage - ici à  toi de voir. Je couperais la phrase en deux, parce qu'elle est longue ! -, à l'extrémité, on peut voir une plateforme où se trouve un gros bouton rouge que l'on devine - ajouter être serait bien - la fin du parcours. Le suspens est à son comble, c'est sa dernière ligne droite ! Elle sort de l'eau et fonce tête baissée sur le bouton. Un son sourd signifiant la fin du parcours se fait entendre et le chronomètre s'arrête. 03:23:02 3 minutes, 23 secondes et 2 centièmes.

De nouveau munis - muni - de tes lunettes fumées et de ton micro - ton déguisement de présentateur - tu retournes sur la scène en ouvrant une barrière qui te permet de rejoindre l'Évoli sur la dernière plateforme. Et c'est un nouveau record ! 1 secondes et 15 centièmes de moins que la dernière fois, Yume est toujours au top de sa forme ! Tu t'accroupis pour lui prendre la patte et la lever dans les airs comme un arbitre qui annoncerait un vainqueur à la boxe. On l'applaudit bien fort ! Dans la salle, le public participe et applaudit l'Évoli qui - soit mettre elle entre virgules, soit virer le elle - elle est toute fière de sa performance. Après quelques secondes, celle-ci sort de la scène et tu retournes devant les installations, au premier-plan. La première musique rejoue en fond pendant ce court moment.

Maintenant, c'est au tour de notre challengeuse - désolé pour la parité, on a adopté le terme de l'anglais, donc pas de féminin, challenger! - ! C'est sa toute première fois au Pokéfélidé ! J'ai nommé, Sachiiii ! Ta petite Skitty sautille jusqu'à toi, très souriante. Alors Sachi, êtes-vous stressée de participer pour la première fois au Pokéfélidé ? Comment vous sentez-vous ? Tu abaisses le micro à sa hauteur. Un moment de silence. Elle prend quelque seconde - +s -- On ne parle pas d'un lieu. Donc, pas où, mais durant lesquelles (la préposition hein, pas fermite) - elle reste inanimée avant de répondre. Ti! Cette petite réponse sèche fait encore rire quelques jeunes dans la salle. Oh, on est motivé à ce que je vois ! C'est bien ! Tu l'invites maintenant à se positionner sur la ligne de départ, ce qu'elle fait, toujours aussi enthousiaste. On lui souhaite tous bon courage ! Le public joue le jeu et encourage la Skitty alors que tu retournes te cacher dans les coulisses.

3 ! 2 ! 1 ! ... GO !

La Skitty saute sur la première marche, puis la deuxième et la troisième. Elle les monte une par une et arrive au sommet sans encombre. Devant elle, les îles flottantes - bordel, je pense au dessert. -. Elle ne semble plus aussi sûre qu'avant, mais elle sait qu'elle ne peux pas reculer. Maladroitement, elle arrive sur la première île qui commence à bouger après avoir reçu le Pokémon. Cela demande un temps d'adaptation à notre Skitty avant de sauter sur la 2éme - je couperais la phrase ici -, en atterrissant, on voit qu'elle n'est pas en parfait équilibre et tout le monde retient son souffle, espérant - ou pas pour certain - qu'elle reste sur l'île. Finalement, elle ne tombe pas et saute même sur la surface immobile ! La seconde épreuve terminée, elle passe à la suivante : la poutre. On voit qu'elle n'est pas certaine, elle regarde en bas, aurait-elle le vertige ? Des encouragements du public la convainquent d'y aller ! Elle fait un pas, puis un second. Elle commence à prendre un rythme plus soutenu sans pour autant courir. Mais alors que tout commençait à bien se passer pour elle, ce que tous redoutait arrive : toi avec ton masque de lutteur et ton arme aqueuse - aqueuse, qui est de la nature de l’eau. On préférera ici le terme aquatique, ou même un jeu de mots sur la variation d'arme à feu --> arme à eau -. Le premier jet, tu le tires volontairement devant la Skitty, tu es sûrement trop gentil. Mais elle voit bien que le facteur de difficulté augmente et elle accélère le pas, tu tires maintenant en la visant correctement. Un des jet la touche ! Ce n'est pas un jet puissant, mais l'eau suffit à la déconcentrer et on la voit qui bascule de gauche à droite, va-t-elle tomber ? Tout le monde dans la salle retient son souffle encore une fois, toi également, mais heureusement Sachi se ressaisit au dernier moment et parvient à traverser la poutre ! Les cris de félicitation dans la salle éclatent de plus belle, et toi dans ton rôle de méchant, tu hoches la tête positivement, fier, et t'en retournes dans l'arrière-scène. Devant la toupie géante, elle ne sait visiblement pas comment procéder, le truc tourne dans un sens et les poutres en mousses de l'autre. Pour n'importe qui qui n'est pas habitué, ça peut paraître insurmontable. Elle se jette finalement, atterrissant maladroitement sur la surface inclinée. Dès sa première seconde sur la plateforme tournante, une poutre en mousse la frappe et elle descend à l'extrémité de la toupie, à deux doigts de tomber. S'en sortira-t-elle cette fois ? Tout semble désespéré.  C'est alors que l'Évoli revient sur scène contre toute attente, regardant la Skitty en mauvaise position. Li ! Évo-li ! Li li ! Bien sûr, personne ne comprend dans la salle outre les deux Pokémon, mais on peut deviner par son ton qu'elle semble vouloir l'encourager. La Skitty hoche alors la tête, de nouveau motivée ! Elle se redresse, saute par-dessus une poutre et avance comme elle le peut puis saute de nouveau ! Elle a passée - mauvais auxiliaire --> elle est passée - au travers de la toupie ! L'Évoli en bas sautille, tout heureuse de voir la Skitty réussir. Mais ce n'est pas finit - fini - , la voila -  voilà - qui doit traverser le mur vertical - le mur est toujours un mur, donc 8D -, la pauvre regarde encore en bas, visiblement apeurée. Li ! L'Évoli continue d'encourager sa challengeuse - voir plus haut -. Li li ! Cela semble redonner du courage à la Skitty qui hoche la tête, elle se rappelle comment l'Évoli est parvenu - parvenue vu que féminin ? - à traverser. Prenant un élan, elle part à grande vitesse en imitant la technique utilisée plus tôt par l'Évoli et réussie - réussit - à traverser le mur de justesse ! Un peu plus et elle tombait, mais ce n'est heureusement pas arrivé. Avec une motivation renouvelée, elle grimpe dans le filet et se jette à l'eau, nageant comme elle le pouvait - comme elle le peut, concordance des temps -. Ça semble pénible, mais elle n'abandonne pas, pas si proche du but. Liiiiii ! Allez savoir si dans l'eau elle peut entendre Yume, mais celle-ci continue de l'encourager malgré tout. Elle sort finalement du corridor aquatique, à bout de force, et s'avance vers le bouton, appuyant son front contre celui-ci en tombant au sol, exténuée.

Le bruit sourd résonne de nouveau, annonçant la fin du parcours. Sur l'afficheur du fond, on peut voir le temps suivant : 07:07:52. Soit environ le double du temps qu'a prit Évoli pour réaliser le même parcours. Toujours en déguisement de présentateur, tu viens rejoindre la Skitty qui est couchée au sol. Toutes nos félicitations pour Sachi ! Ça ne fut pas facile, mais elle est parvenue à réaliser le parcours sans tomber ! Mais hélas, ce n'est pas suffisant... Tu invites l'Évoli à vous rejoindre, ce qu'elle fait en quelques bonds. La vainqueur de cette huitième édition de Pokéfélidé est encore une fois, Yumeeeeeee ! Des confettis pleuvent sur la scène alors que tu lèves le Pokémon dans les airs triomphalement sous des tonnerres d'applaudissement. Pour ce qui est de la Skitty, celle-ci fait profil bas, visiblement déçue. Tu déposes l'Évoli au sol et prend la Skitty dans tes mains, celle-ci affiche une expression de surprise et d'incompréhension. Et félicitation à Sachiiiii ! Elle nous a montré un bon exemple de persévérance ! Tous applaudissent le Pokémon rose, celle-ci regarde la scène, bouche-bée et émue. Elle se met finalement à sourire et à bouger sa queue frénétiquement. L'Évoli te rejoint sur ton épaule, tout jovial également. Nos deux participantes se sont bien amusées, il faut se rappeler que bien que ce jeu soit une compétition, un jeu reste un jeu et tout le monde a le droit au plaisir ! Tes deux Pokémon félins redescendent aux sol, vous vous dirigez vers le centre de la scène, devant les installations. Sur ce, je vous remercie d'avoir regardé cette huitième édition de Pokéfélidé et nous vous souhaitons une très bonne journée ! Les lumières s'éteignent sur vos visages souriants.



Pfoua ! C'était exigent comme prestation celle-là ! Tu sembles exténué, autant dire que tes deux Pokémon se sentent insultés ! C'est pas toi qui a dû faire ce parcours quoi ! Ah ah je rigole je rigole ! Tu les caresses toutes les deux. Vous avez été géniales ! Vous remercierez Kieran de vous avoir montré comment traverser ce genre d'obstacles ! Tu dois beaucoup au cirque, autant pour l'aide au décors - décor - que pour l'entrainement de tes Pokémon.




Pokémon utilisés : Évoli (Yume) & Skitty (Sachi)
Attaques utilisées : Vive-attaque par Évoli pour traverser le mur & Photocopie de Skitty pour utiliser la même attaque (Elle regardait l'Évoli depuis les coulisses).


Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Code RP ∫ Dylan Suzuhira V4   

Revenir en haut Aller en bas
 
Code RP ∫ Dylan Suzuhira V4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» code pour inséré les anime (Fond transparent)
» manuel de code e-anim
» J'ai 2 code pour avoir 6 razoirs Shick Induition DÉJÀ DONNÉ
» Vidéos - générateur de code pour vidéo et player
» [Nocturne] Demande d'aide pour code css complet s'il vous plait.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wint'Ice :: Wayke :: Réponses RP-
Sauter vers: